Durant les journées chaudes ensoleillées, entre les isolants et le revêtement de toiture, la température de 80° C est facilement atteinte. Cet air chaud finit par se propager dans les habitations, aggravant considérablement le climat. Avec le froid et l’humidité hivernale, l’air externe (froid) et celle interne (chaud) se rencontrent entre l’isolant et la toiture, provocant des phénomènes de condensation. Seule une bonne circulation de l’air, avec une entrée dans la ligne de gouttière et une sortie à la hauteur de la ligne faîtière, permettra d’éviter ces inconvénients et prolongera la durée du toit.

Comment ventiler le toit :

Ouverture en gouttière
La section d’ouverture à l’air dans à l´avant toit doit correspondre au moins à 2% du relatif du pan de toit et par conséquent pas au dessous des 200 cm2/m.
• La norme UNI 9460:2008 prevede 550 cm2/m.
• Riwega conseille 600 cm2/m.

Sur la faîtière et la noue
La section d’ouverture à l’air dans les lignes du faîtage/noue doit correspondre au moins au 0,5% du relatif pan de toit pour augmenter la pression et déclencher l’effet Venturi. (effet cheminée)
• Riwega conseille 145 cm2/m. (environ 25% par rapport à l’entrée des 600 cm2/m)

Sous la couverture
La section d’ouverture à l’air entre la couverture et l’isolant doit être supérieure à 20 mm de hauteur et non inférieure à 200 cm2/m par rapport à la longueur du pan.
• Riwega conseille au moins 60 mm