… dénommés également EMR, ce sont des tissus multicouches composés de deux couches en tissé-non tissé en polypropylène qui protègent un film fonctionnel microporeux auquel ils sont accolés par le biais d’un système de thermo soudage à expansion. Une récente norme UNI de 2013 définit ainsi leur utilisation : « Les écrans et les membranes respirants synthétiques, définis en abrégé EMR, sont destinés à contribuer à la protection des édifices contre les risques d’infiltration d’eau dans la toiture et par là même, un élément de régulation thermique et hygrométrique, de contrôle de la diffusion de la vapeur, d’étanchéité à l’air et au vent, afin d’éviter les phénomènes de condensation interstitielle et d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, comme définie par la législation en vigueur. »

L’imperméabilité à l’eau
La fonction principale pour laquelle les membranes de toiture ont été conçues réside dans la protection du bâtiment et de l’isolation contre les infiltrations d’eau par la couverture définitive (ex. : tuiles, tuiles canal, bacs acier, tôles, etc.) ou par ses points critiques (ex. : cheminées, fenêtres, noues, etc.). Il est donc crucial qu’elles soient suffisamment imperméables à l’eau suite à des phénomènes d’infiltration. La nouvelle norme UNI définit également la membrane respirante comme suit : « Membrane hautement perméable à la vapeur : élément imperméable d’étanchéité au vent, dont la fonction est de permettre le transport d’eau pluviale, suite à une rupture ou un déplacement accidentel des éléments d’étanchéité, vers les dispositifs de recueil et d’évacuation. Elle doit permettre le passage de la vapeur aqueuse en provenance des parties confinées situées sous la couverture, par des phénomènes de diffusion (dans les conditions du projet). Elle ne peut pas remplacer l’élément d’étanchéité en tant que tel. ». La dernière phrase soulignant le fait qu’elle ne peut pas remplacer l’élément d’étanchéité (couverture définitive du toit) est très importante, en ce sens qu’elle clarifie sa fonction de protection additionnelle par rapport au revêtement de couverture et précise qu’elle ne peut pas constituer un élément de protection définitif.

Version TOP SK
Pour garantir une parfaite tenue à l’eau, à l’air et au vent, il est conseillé de poser les EMT dans la  version TOP SK, avec double bande acrylique incorporée. Ce système permet d’obtenir un toit imperméable à l’eau, à l’air et au vent et en même temps, respirant. Dans l’opération de pose de cette version, il suffit de superposer  les lignes de chevauchement supérieur et inférieur  des EMT puis retirer le film de protection en collant les deux bandes entre elles qui  garantissent ainsi une “fusion” parfaite et de longue durée entre les deux couches de  EMT. Ce système d’encollage assure une imperméabilité à l’eau a partir d’une pente de  10 degrés.